• fr
  • en
  • zh-hant

La baisse du taux de chômage en Chine

La Chine concourt actuellement pour le statut de superpuissance face aux Etats-Unis. Et elle peut : son économie n’a cessé de faire ses preuves ces dernières années. L’augmentation de son PIB a même étonné beaucoup de monde à la suite de la crise sanitaire du Covid-19 notamment.

De nombreux secteurs ont été impactés par l’épidémie et les restrictions mises en place. Mais la Chine s’est rapidement relevée de cette épreuve imprévue et elle a annoncé au premier semestre de l’année 2021 un PIB en croissance de +18,3%.

 

Un manque de main d’œuvre

 

Mais malgré ses avancées incontestées, la Chine reste un grand pays avec plus d’un milliard d’habitants à son compteur. 1,4 milliards même. Cela fait beaucoup de monde. Tellement de monde, que les postes semblent manquer.

Si on se fie aux données officielles, le taux de chômage des 16-24 ans est à 13,8% !

Les jeunes diplômés resteraient longtemps sans emploi après la fin de leurs études. Les domaines étudiés seraient variés mais les offres d’emplois correspondantes aux diplômes seraient-elles beaucoup moins nombreuses…

 

Des variations en fonction des activités

 

Certaines activités sont en pleine expansion et les employés nécessaires pour la bonne exécution des tâches sont recherchés.

Ainsi, 44% des entreprises industrielles chinoises seraient, d’après une étude, en recherche de personnel. Le recrutement serait même un de leurs plus gros problèmes.

D’autres secteurs, tels que celui de l’immobilier par exemple, affichent des résultats d’investissement nombreux… et la croissance de leur activité touche en constante croissance.

On pourrait penser que ce boom d’activité mènerait à une réduction du chômage chinois… Mais hélas, les emplois créés par ce secteur ne correspondent pas aux performances et compétences que les jeunes diplômés d’universités et de collèges ont acquis.

Ainsi, les jeunes fraichement diplômés restent en recherche d’emplois, qui sont à ce jour inexistants…

 

Une baisse du chômage, vraiment ?

 

Les chiffres sont clairs : le taux de chômage a connu une réelle baisse comparée à celui des deux années précédentes. Il était de 5% le mois dernier : bien moins des 6,2% de l’année 2020 à la même période.

Et même si cela peut paraître peu, rappelons qu’un taux de -1,2% en Chine correspond à plus de 17 millions de personnes.

Ainsi, lorsque l’on dit que le taux de chômage a baissé de -1,2% en une année on pourrait penser que 17 millions de personnes auraient trouvé du travail.

Mais en vérité… Le taux de chômage serait calculé différemment en fonction des pays. Et en Chine, on se consacrerait aux postes existants et à leur occupation.

Il y aurait moins de chômage, car finalement moins de postes à prendre dans le pays.

Aussi, les nouvelles technologies permettent de remplacer certains employés par des machines, des logiciels ou encore des robots.

C’est le cas des agriculteurs de ChongQing qui cultivent des orangers. Plutôt que d’employer un grand nombre de personnes pour aller arroser les arbres, les gérants ont investi dans un nouveau logiciel permettant un arrosage automatique, et contrôlé à distance. Les employés ont alors été réduits vu que leur présence était devenue inutile.

D’autre part, les nouvelles habitudes de la population jouent également sur cette suppression de postes. On l’a vu avec l’épidémie du Covid-19. Les gens ont arrêté de se déplacer en magasin pour un seul achat. Ils se tournent désormais vers le e-commerce afin de comparer les prix et faire leurs achats en ligne qui seront directement livrés chez eux ou en point relai.

Le e-commerce se démocratise, et les vendeurs ne sont plus aussi nécessaires qu’avant.

Bien sûr dans la même idée, de nouveaux emplois sont tout de même créés. Si on reprend l’exemple du e-Commerce, il n’y a plus besoin de vendeurs en boutique, mais des postes vont être créés pour la logistique suite à l’affluence des achats en ligne.

Tout savoir sur le Chinese Business Club, le 1er Cercle France Chine.

 

Lire aussi :

Trouver des investisseurs en Chine

Comment identifier un partenaire chinois

Partagez cet article