• fr
  • en
  • zh-hant

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Messieurs les Sénateurs,

Madame l’Ambassadeur, 

Madame la Députée, 

Messieurs les Préfets,

Mesdames, Messieurs.

 

C’est avec grand plaisir que le Chinese Business Club accueille Monsieur Sébastien Bazin, PDG d’Accor.

 

Permettez-moi, tout d’abord, de souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres de notre Club : Mazars, People Network, Château de Chapeau Cornu, Holding Regent’s, Admemori, Istituto Marangoni, et Tiffany&Co.

 

Monsieur le Président,

Muni d’une Licence en Sciences Eco et d’une Maîtrise de Gestion à La Sorbonne, vous démarrez une brillante carrière dans la finance, d’abord à New-York, puis à San Francisco et Londres. 

 

Vous revenez en France en 1990, et rejoignez le Fonds Colony Capital. En 2009, vous devenez Président du PSG. Grand sportif, vous n’avez pas peur de vous jeter à l’eau comme en témoigne le plongeon que vous avez fait tout habillé dans la piscine Molitor, lors d’une réunion d’investisseurs !

 

Nommé PDG du groupe Accor en 2013, vous signez en 2014, un partenariat stratégique avec le groupe HUAZHU. Ce groupe chinois, fort de 2 000 hôtels est, à ce jour, présent au capital d’Accor à hauteur de 4,5 %. Et votre objectif est d’ouvrir une centaine de nouveaux hôtels dans les années à venir.

 

Par ailleurs, Accor vous doit un revirement stratégique de taille, consistant à vous désengager de l’immobilier, pour ne rester que dans les services hôteliers. Enfin, vous venez de lancer un nouveau programme de fidélité : Accor Live Limitless (ALL) dont le logo orne désormais, et pour 3 ans, les maillots du PSG.

 

Dans le même temps, vous êtes devenu Administrateur du Théâtre du Châtelet et aussi Président de la Fondation Gustave Roussy, 1er Centre de lutte contre le cancer en Europe. 

 

A ce propos, permettez-moi, pour terminer, d’évoquer l’annonce publicitaire de collecte de fonds en faveur de cette Fondation Gustave Roussy. Sur cette annonce, pleine page à dominante rose, on vous voit en gros plan : assis, souriant et serein.

 

Les valeurs d’harmonie et de simplicité qui se dégagent de votre portrait sur cette page de pub font penser aux valeurs que défend Confucius, et, en particulier à « l’homme de bien », « le Junzi, » qu’il propose en idéal de conduite.

 

Je vous remercie de votre attention et c’est donc au Junzi Sébastien Bazin que je cède la parole.