• fr
  • en
  • zh-hant

Monsieur le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique,

Messieurs les Ministres,

Messieurs les Ambassadeurs,

Messieurs les Députés,

Mesdames, Messieurs,

Au nom des membres du Chinese Business Club France Chine ici présents, je vous remercie de nous honorer de votre présence.

Permettez-moi tout d’abord de souhaiter la bienvenue aux nouvelles sociétés membres du club : Lamborghini, Gentleman Marketing Agency, Monaco Celebrity Golf Trophy, Francelysée et le Groupe Lameco.

Avez-vous remarqué ? Certains medias propagent le spectre d’une Chine en passe de racheter l’Europe et de tisser activement sa toile en France. Nous savons tous ici que les investissements chinois ne représentent que 1% des capitaux étrangers en France, et qu’il y a un potentiel de développement considérable pour nos deux pays.

Je voudrais mentionner ici 3 évènements récents concernant les relations franco-chinoises.

Le 1er, c’est cette extraordinaire invitation faite par le milliardaire chinois Li Jinyuan, président du Groupe Tiens, à ses 6 400 salariés : il leur a offert un week-end à Paris et à Nice ! Il a fallu réserver plus de 140 hôtels.. Cet évènement en dit long sur l’attractivité de notre pays. Gageons que nous avons su les accueillir dignement en échange des 14 millions d’euros de recettes générés, sans compter les dépenses personnelles…

Le 2ème évènement concerne la pollution de l’air dont souffrent les grandes villes chinoises. L’équipementier automobile Faurecia a mis au point un système pour faire baisser les particules de moteurs Diesel des camions et des bus de Shanghaï. Deux autres équipementiers français, Valeo et Plastic Omnium commercialisent là-bas une nouvelle génération de catalyseurs et de filtres à particules. Ces trois entreprises voient dans la Chine un formidable moteur de développement.

3ème évènement à signaler : il concerne l’appétit chinois pour le lait infantile breton. A Carhaix, dans le Finistère, le producteur laitier chinois Synutra construit une énorme usine de lait en poudre. Ce sont de nombreux postes de travail qui vont être proposés : les recrutements ont d’ailleurs déjà commencé. A Isigny, dans le Calvados, un partenariat avec le Groupe chinois Biostime, va permettre d’augmenter d’un tiers les productions de lait infantile destiné à la Chine.

On le voit, le partenariat gagnant-gagnant demande du pragmatisme. C’est un subtil et fragile équilibre à réaliser. Il ne s’agit pas de brader notre savoir-faire, mais de trouver des co-financements permettant de réaliser des infrastructures créatrices d’emplois et de croissance.

Pour cela, il convient de bien cibler nos contacts au sein du Chinese Business Club.

Comme l’écrit Confucius dans ses Entretiens :

« L’archer a un point commun avec l’homme de bien :

Quand sa flèche n’atteint pas le centre de la cible,

Il en cherche la cause en lui-même ».

Je vous remercie de votre attention et je cède la parole à Monsieur Emmanuel Macron.